En dansant la javanaise (ou presque)

Si notre périple sur la deuxième île du pays a duré un peu plus que le temps d’une chanson, ces quelques jours ont été suffisants pour savoir qu’un séjour en Indonésie ne vaut d’être vécu sans Java. De Yogyakarata et ses temples de Borobur et Prembanan jusqu’aux volcans des monts Bromo et Ijen, une aventure riche en soufre, en musique et en levers matinaux.

Faute de temps (c’est grand l’Indonésie et le bateau n’est pas très sûr…. deux naufrages en trois jours ça fait réfléchir), l’avion sera notre principal moyen de locomotion en Indonésie. Nous traversons donc Sumatra par la voie des airs, pour atterrir à Yogyakarta, sans passer par Jakarta (esquivant ainsi notre 2ème capitale asiatique). Capitale culturelle de l’Indonésie selon les guides, Yogya (pour les intimes) nous semble davantage un gros village engorgé par le trafic mais où il est facile de faire provision de batik puisque tout le batik d’Indonésie vient d’ici !

IMG_5144

Chez nous la mode Automne – Hiver 2018 sera résolument Batik !

Nous ferons donc, comme les indonésiens, nos courses chez Hamza batik avec pour résultat d’avoir sensiblement enrichi nos garde-robes de tissus colorés et à motifs floraux sans pour autant avoir vidé notre compte en banque 🙂

Ce n’est cependant pas (que) pour faire des emplettes que nous nous sommes arrêtés à Yogyakarta mais surtout pour visiter les quelques grands temples qui manquaient encore à notre UNESCO list version Asie du sud-est ! A nous donc le temple bouddhiste de Borobudur et les temples hindouistes de Prambanan. Construits à peu près à la même époque soit au IXème siècle, ces deux ensembles sont situés à quelques kilomètres de Yogya (soit 1h30 en voiture… Ah les embouteillages ! ) et se visitent en moins de deux heures. Nous sommes en pleines vacances indonésiennes pour la fin du Ramadan, il y a donc beaucoup de monde mais ça n’enlève rien au charme de ces vieilles pierres (en tous cas pas pour nous, il faut croire que nous commençons à nous habituer à la foule, même les cars de chinois nous laissent à présent indifférents c’est dire ! )

IMG_4592

Non on n’a pas atteint l’éveil et la zénitude absolus (qui n’appartiennent pas forcément  à la même branche du bouddhisme d’ailleurs) c’est juste que nous supportons mieux certaines choses après 1 an d’Asie…

Borobudur est vraiment un temple unique en son genre. Les statues de Bodhisattvas sous cloche, tels des petits soufflés dans un restaurant étoilé méritent le détour même si le temple est bien plus petit que ce à quoi nous nous attendions.

IMG_4594

Le même de face. C’est en fait le seul bodhisattva du temple qui ne soit pas sous cloche…. Évidemment c’est lui qui est sur toutes les photos ! Malin le gars !

Nous gravissons cependant les étages sous un soleil de plomb, passant de l’obscurité et de la soumission aux tentations de ce monde, au recueillement, à la sagesse et à la prière avant d’accéder à l’éveil et enfin aux bodhisattvas sous cloche. Les bas-reliefs (car c’est bien de sculpture dont il s’agit, pas d’illumination divine) sont étonnamment bien conservés / restaurés. Sans doute parmi les plus beaux que nous ayons vu en Asie jusqu’ici (en même temps on en verra plus beaucoup d’autres maintenant)

IMG_4560

Les pierres qui forment Borobudur ont été amenées et sculptées sur place. Ici une des scènes du premier étage, courtisans et femmes nues sont autour de l’homme avachi qui ne connait pas encore la spiritualité.

Prembanan n’est certes pas moins majestueux mais nous sommes là en terrain hindouiste connu. L’ensemble est tout de même superbe, et figurera parmi nos top ten de l’Asie et de ses temples. D’autant plus qu’arrivant au coucher du soleil, il n’y a pas grand monde sur le site et lorsque la pluie tombe se met à tomber c’est le désert….

IMG_4631

Quelque chose de majestueux et de presque inquiétant ressort de ces grandes tours au crépuscule qui se dressent au milieu de la plaine désertée.

Petit aparté : Autant je trouve les temples bouddhistes reposant et les temples chinois étouffants (trop de couleurs, trop de fumée, trop de dragons) autant je trouve qu’il y a un petit coté inquiétant aux temples hindouistes, cette profusion de figures sculptées et entassées grimaçantes qui grimpent jusqu’au ciel me fout un peu les chocottes (Ça me rappelle la Sagrada Familia… Brrr.)

IMG_4672

Bref, Prembanan a cependant un atout majeur qui fait que nous nous sommes attardés jusqu’à la nuit. C’est en effet un des meilleurs endroits en Indonésie pour assister au ballet du Ramayana. Le Ramayana c’est l’une des deux grandes épopées indiennes fondatrice de l’hindouisme. Plus court que le Mahabharata (7 livres contre 18) le Ramayana a été plus largement diffusé puisqu’on le retrouve au Cambodge, au Loas, en Thailande sous le nom de Ramakien et ici en Indonésie.

IMG_4735

Le méchant Ravannah qui drague la vertueuse Sita

Sans rentrer dans les détails des péripéties, le méga vertueux prince Rama, septième avatar de Vishnu, et fils du roi Dasharatha, sauve sa femme un peu cruche mais tout aussi vertueuse Sita, des griffes de Ravanah le méchant très méchant qui la convoite (c’est mal c’est mal c’est mal). Pour ce faire il sera aidé principalement de l’armée des (beaucoup plus que 12) singes et surtout d’Hanuman, le singe immortel fils du vent aux supers pouvoirs. Pas sur que cela suffise à faire un blockbuster à Hollywood quoique mais ici ça marche bien.

A lire c’est long (très très long… paraît-il surtout les 300 premières pages). Les enfants et moi on l’a lu en bande-dessinée en Inde, c’est plutôt pas mal mais en spectacle c’est très sympa. Comme on connait tous l’histoire maintenant, nous avons choisi de ne voir que l’épisode 2 celui où Hanuman finit par mettre le feu au jardin de Ravanah (le méchant très méchant)… Les enfants et nous avons adoré les 2 heures de ballet / chant avec une mention spéciale pour les mouvements de pieds et de mains des danseurs indonésiens. En bonus une petite scène clownesque qui nous a fait apprécié combien les indonésiens étaient bon public et surtout le petit moment pyrotechnie à la fin pour la plus grande joie de tous (Le feu, le feu, le feu… bizarre cette attirance !)

IMG_4706

Hanuman (en blanc) et ses potes

C’est donc sur quelques entrechats que s’achève notre séjour à Yogya et nous embarquons dès le lendemain dans un train de 8h pour rejoindre l’est de l’île où nous attendent fumée et émanation de souffre.

10 h de train et 1h30 de montée en voiture et en lacet plus tard nous arrivons enfin à Cemoro Lawang, point de départ de la rencontre avec notre premier cracheur de fumée, le volcan Bromo. L’Indonésie située sur la ceinture de feu du Pacifique compte le plus grand nombre de volcan actifs au monde, plus de 140. Les volcans rythme un voyage dans l’archipel : si Bromo fume en permanence, sa dernière explosion date de 2016. Les Volcan Agung à Bali ou Sinabung à Sumatra viennent en revanche de se réveiller bloquant les liaisons aériennes pendant quelques jours. Tout cela fait partie de l’aventure Indonésienne.

Pour l’heure c’est Bromo qui est dans notre viseur, les enfants sont à fond, ils ont visionné le C’est pas sorcier spécial volcans dans le train, mister traveler a relu les Volcans pour les nuls pour la deuxième ou troisième fois et on a nos biscuits Marie. Bref on est prêts. Enfin prêts… le réveil qui sonne à 3h du matin, ça pique quand même. Trois-quart d’heure de jeep plus tard on arrive à une plateforme bondée pour voir le lever de soleil sur le mont Bromo, A 4h 30 on est gelés et on commence à se demander si tout ça n’est pas une grosse arnaque à touriste. Et puis, une lueur rouge apparait au dessus du volcan, suivi d’une trainée plus orangée et bientôt le spectacle qui s’offre à nous nous fait oublier le froid et les yeux qui piquent, c’est magnifique. Le plus beau lever de soleil qu’il nous ait été donné de voir.

IMG_4792

Cette palette de couleurs non mais quand même !

Nous regardons le soleil se lever, hypnotisés par ce spectacle. Les quelques nuages ajoutent juste ce qu’il faut de mystère et de bleu foncé, les couleurs changent, varient mais le ciel est sublime. Un peu après 5h, rassasiés enfin, nous repartons vers la jeep pour aller à la rencontre du volcan. Le paysage est digne d’un film de science fiction, cette brume qui s’étale aux pieds du Bromo et de son petit voisin éteint, est résolument irréelle…

IMG_4825

Honnêtement on a eu beaucoup de mal à choisir la photo de une tant les images sont incroyables

Nous effectuons le trajet qui nous mène jusqu’au volcan à pied, pratiquement seuls. Le terrain est plutôt plat au début mais l’heure matinale rend les choses plus difficiles. Un dernier effort pour monter les 253 marches qui nous mènent au sommet et nous apercevons enfin ce trou énorme et la fumée qui continue d’en sortir sans cesse…

IMG_4827

Ça fume, ça fume….

Pourtant notre aventure avec les volcans ne s’arrête pas là, car le lendemain, à quelques heures de train, nous partons à la rencontre de notre deuxième cracheur de fumée, le Kawa Ijen, le volcan le plus acide au monde. Voyager avec des enfants demande parfois de renoncer à certains mystères, ainsi n’avons nous pas vu les lumières bleues qui éclairent le cratère la nuit puisqu’au-delà du lever tout à fait indécent à minuit et demi, le spectacle demande de franchir l’heure et demi de montée et la demie-heure de descente dans le cratère dans le noir total et la fumée de soufre… Préférant économiser nos poumons, nous partons à l’aube à l’assaut des 3km de montée (dont presque la moitié à 40°). Le moins que l’on puisse dire c’est que ce n’est pas facile mais bon an mal an on y arrive. A certains moments on s’attendrait à voir surgir une alicorne* ou un white walker selon la série de Fantaisy à laquelle on fait référence.

IMG_4868

Alors ? plutôt Tolkien ou George Martin?

Arrivés en haut, la vue est encore plus irréelle que le long du chemin, le lac opaque, turquoise, ressemble à un immense pot de peinture. « J’aimerais bien aller le toucher ! » s’exclament en cœur nos loulous. euh oui mais non. L’acidité de ce lac est mortelle. Vraiment mortelle pas genre ouais c’est trop mortel ça, non ça tue. Tout. (D’ailleurs il n’y a pas de moustiques ni de fourmis là-haut, comme quoi) On ne descendra même pas dans le cratère. trop de fumée de soufre s’en échappe et puis de toute façons la vue est magnifique d’ici.

IMG_4878

C’est beau l’acide sulfurique à l’état presque pur non?

Ça c’est pour le coté touriste. Dans la vrai vie, le Kawa Ijen est surtout la plus grande réserve de soufre d’Indonésie. La plupart des guides qui accompagnent les touristes à 1h30 du matin changent de casquette après le repas de midi et deviennent porteurs de soufre.

IMG_4903

Le Lonely Planet** a beau dire que « le soufre semble plutôt bénéfique à leur santé puisque certains porteurs de 70 ans travaillent encore et sont en pleine forme » (SIC!!!), le travail est juste inhumain. Et selon des sites un peu plus sérieux, l’espérance de vie de ces hommes ne dépasse pas les cinquante ans. L’exception reste une exception. Ces hommes remontent entre 70 et 90 kg de souffre qu’ils transportent sur 3 km jusqu’en bas du volcan. Ils font le trajet deux fois par jour, trois si on compte le trajet en tant que guide…. Honnêtement rien que de monter une fois là-haut nous étions épuisés…. et je ne parle même pas de descendre dans le cratère.

Des ballets à la soufrière, l’île de Java offre une multitude de visages et nous n’en avons vu qu’une infime partie. A présent nous rejoignons Bali par le ferry avant de prendre l’avion pour Florès (enfin ça c’est ce qui était prévu….)

AGU20180628173704

C’est pas nous qu’on l’a faite celle-là mais notre avion était prévu pour le 28 juin….

A suivre : Quand Agung se réveille, ou comment changer tes plans à Flores en 24h.  (ce qui ne nous empêchera nullement de faire du Snorkelling et de voir des dragons de Komodo)

 

 

3 commentaires sur “En dansant la javanaise (ou presque)

  1. Oups j’ai oublié les * alors :
    *les alicornes c’est dans gardiens des cites perdues une chouette série jeunesse à partir de 9 ans 😊
    ** le lonely planet se fait vieux, les commentaires sont de plus en plus condescendant m’enfin

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :