Un an en Asie

Le plus difficile c’est l’itinéraire: échapper aux moussons, typhons et aux trop fortes chaleurs lorsque c’est possible, « sacrifier » certains pays que l’on verra sous la canicule et la pluie, voir les dauphins de l’Irrawaddy, les singes de Bornéo, tenter sa chance auprès des tigres du Bengale, être à temps à Bangkok, Hanoi ou Bali pour recevoir les copains, voir un festival, plus on s’éloigne moins c’est précis pour l’instant (voir totalement fantaisiste) , mais à la fin ça devrait ressembler à peu près à ça…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :