Hello India !

Après un passage de frontière chaotique, nous voici donc en Inde, à côté de Darjeeling. Enfin en Inde… ici les gens, de nationalité indienne, parlent népalais et ressemblent à des Népalais. Ils revendiquent d’ailleurs depuis plusieurs années leur autonomie (c’est très à la mode l’autonomie en ce moment!) d’où un nombre de manifestations, de grèves et donc de militaires assez impressionnant ! A tel point d’ailleurs que seule la région du West Bengale est accessible aux touristes, le Sikkim plus au nord nous étant interdit…  Pour remonter à l’origine du problème il faut repartir 200 ans en arrière. Pour mettre fin à la guerre anglo-népalaise (1814-1816), les deux parties signèrent le traité de Sugauli ratifié le 4 mars 1816 par lequel le Népal cédait plusieurs de ses territoires (dont le Sikkim et Darjeeling) au Royaume-Uni qui renonçait de son côté à conquérir le Népal. A la suite à l’indépendance de l’Inde en 1947, cette région devint automatiquement indienne !

fullsizeoutput_c16Par ailleurs les populations ici se revendiquent (oui ça revendique beaucoup dans le coin) Gurkhas. A l’origine les Gurkhas étaient les Népalais recrutés par la British Army dans un corps de soldats autochtones. Aujourd’hui on trouve des armées Gurkhas au Royaume-Uni, en Inde et au Népal. C’est un peu l’équivalent de notre Légion étrangère.

C’est donc dans un région de transition entre le Népal et l’Inde, que nous passons Diwali. Peu de célébrations dehors, il fait froid ici, et pour les deux premières nuits nous nous retrouvons dans un hôtel perdu dans la montagne avec une vue splendide mais loin de tout. Nous décidons donc de passer notre troisième nuit avant le départ pour Calcutta à Darjeeling même. L’influence britannique tant vantée est vraiment lointaine : une petite bruine et un brouillard londonien, une cabine téléphonique perdue au milieu d’une boutique de gâteaux, quelques manoirs en ruine et la présence de vieux couples anglais venus constater le délabrement de leur ancienne colonie.

fullsizeoutput_c10

img_2175.jpg

En revanche on pourra regretter l’empreinte toujours vivace laissée par un obscur prêtre presbytérien écossais. Ainsi de nombreux hôtels et restaurants interdisent la consommation d’alcool (Oh horreur !), le couvre feu semble de mise puisqu’il est pratiquement impossible de diner après 20h et le personnel de notre hôtel, après nous avoir expliqué que nous faisions partie de la famille, accompagne notre petit déjeuner d’une prière matinale chantée à la gloire du seigneur (Oh Au secours !).

Darjeeling ne nous laissera probablement pas un souvenir impérissable, et pourtant il eut été dommage de se priver de cette vue imprenable sur les plus hauts sommets de l’Himalaya, de la route le long de cette rivière vert turquoise et des plantations de thé. Il eut été dommage aussi de ne pas prendre le fameux petit train qui descend durant 7 heures entre Darjeeling et Siliguri, nous avions d’ailleurs réservé nos billets bien avance… Ah oui mais le petit train ne circule plus, et ce jusqu’au 25 octobre. Bien sûr la compagnie des trains ne nous a pas prévenus de cette annulation….

Bienvenue en Inde !

fullsizeoutput_c20

 

 

4 commentaires sur “Hello India !

  1. Je ressens comme une once de colere au sujet de ce train, j’espere qu’ils remboursent les billets !

    J'aime

  2. Mise à part l’aventure du train les vues des paysages sont magnifiques profitez bien.
    Grosses bises de Mireille

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :