Laziness in Luang Prabang

Notre voyage sur le Mekong s’achève à Luang Prabang, où nous avons décidé de poser (à nouveau) nos valises pour quelques jours. Après avoir longtemps hésité en effet nous avons décider de ne faire au Laos que trois arrêts… prolongés… victoire de la paresse sur la frénésie voyageuse. Les routes qui tournent (trop), les minibus, la configuration du pays et notre rendez-vous à Bangkok auront eu raison de notre envie de s’enfoncer plus en avant dans les terres …. nous nous rattraperons au Cambodge. fullsizeoutput_16afLuang Prabang, donc. Nous y arrivons alors que la nuit tombe et nous traversons le marché de nuit à pied après que le tuk tuk nous a déposé à l’entrée du centre ville. Notre hôtel situé à l’extrémité Est de la ville est entouré de monastère, nous profiterons ainsi des chants et des gongs dès 5h30 du matin…. Luang Prabang est un peu la Chiang Mai du Laos, pour autant nos sentiments à l’égard de la première n’ont rien à voir avec ceux éprouvés lors de notre arrivée dans la ville thaïlandaise. Tout d’abord, nous nous attendions au coté extrêmement touristique de Luang Prabang. L’ancienne capitale royale du Laos est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, ses jolies petites ruelles et ses anciennes villas coloniales restaurées en font une destination prisée des touristes et des expat français qui – comme c’est étonnant- se sont spécialisé dans la restauration 🙂 .

fullsizeoutput_16b4

Et puis malgré le froid, l’ambiance est plaisante, il y a plein de café, de terrasses, de monastères, les rues sont calmes en journée, propices à la farniente. Nous profitons de notre séjour pour diner un soir avec Marine et Tifen rencontrés sur le bateau et quelques jours plus tard nous retrouvons Marc et Shirley, un couple d’américain voyageur rencontrés au Bamboo Nest pour un diner fort sympathique…. Il est facile d’imaginer une vie paisible à Luang Prabang, s’installer à la terrasse  se promener au bord du Mekong, boire un café au Banneton

fullsizeoutput_16b3 La ville s’éveille tôt le matin avec le chant des moines pour se rendormir paisiblement jusqu’au soir. A la nuit tombée elle s’emplit soudain de Lao qui viennent vendre aux promeneurs en mal de souvenir (ou de vêtement à racheter) quelques fripes toutes identiques dont les prix se négocient entre 20 et 70 000 kip (entre 2 et 7 euros). L’autre marché de nuit, dans un rue perpendiculaire offre à peu près tout ce qui est mangeable au Laos : gâteaux, saucisses, poisson, fruits, pâtes, hot-dog etc…. La nourriture Lao est malheureusement moins fine, souvent plus grasse que sa voisine thaïlandaise. Quelques très bonnes découvertes cependant, notamment le fullsizeoutput_16b1

Bamboo Garden, restaurant chaudement recommandé par…plein de monde !. Quatre tables derrières une palissade de Bambou, deux femmes au fourneau et une cuisine délicieuse. Pendant que les enfants mangent leur saucisse Lao et leur Pad Thai, on discute un peu avec la patronne. Elle nous explique que son père parle quelques mots de français, qu’il a 31 petits enfants et …. elle ne sait plus vraiment combien de frères et combien de sœur elle a alors elle lui demande…. 13 ! Ah quand même !

Le Laos a entamé sa transition démographique dans les années 1990, c’est un pays encore très jeune et ça se voit.

Luang Prabang ce n’est pas que la ville, c’est aussi les Kuang Si Falls, ces chutes d’eau merveilleuses dont les bleus turquoises attirent chaque année une foule de touristes et de photographes en herbe. Nous devons cependant attendre pour les voir, tout d’abord il fait froid et le temps est couvert. Depuis que nous avons franchit la frontière le temps est couvert (surement un complot thaï) et mistinguette à attraper une bonne rhinite / bronchite sur le bateau. Maladie qu’elle partagera gentiment par la suite avec son frère, (lui même m’ayant transmis il y a quelque jours le dit-microbe, je suis actuellement en mode lapin russe…). Nous attendons donc le soleil qui semble pointer le bout de son nez…

fullsizeoutput_16ae

Mercredi 7 janvier, 8h30 du matin.

fullsizeoutput_16ab

Les ours sont recueillis après avoir été enfermés pour leur bile, utilisée dans la pharmacopée traditionnelle notamment.

Nous nous sommes décidés, ça sera aujourd’hui…. le soleil devrait venir, tout le monde nous l’a dit (y compris l’appli météo), nous partons sous un ciel blanc, les températures sont remontées mais il le soleil se cache. Nous arrivons au Kuang si Falls, nous sommes pratiquement seuls. Les premiers groupes n’arriveront que vers 10h30. Nous en profitons pour regarder les ours à collier s’éveiller dans le centre de protection qui se trouve au début du parc naturel. Les enfants sont ravis. 

fullsizeoutput_16a1

Nous avançons au milieu de la forêt et commençons à apercevoir l’eau bleuté entre les feuilles et les arbres. Le chemin glisse un peu parfois, il faut dire qu’on a choisi le chemin « trek »…. Au fur et à mesure que l’on monte, on enlève les épaisseur : les Kways, les sweat à capuche… Au bout les chutes sont magnifiques, mais notre marche n’est pas finie.

Nous irons en haut de la cascade, ça monte un peu, nous passons sur des marches qu’arrosent plusieurs filets d’eau émanant des bassins en eau.Le montée est de plus en plus raide, mais il n’y a encore personne. Nous profitons du silence et du bruit de l’eau.

fullsizeoutput_16a8

Une balançoire perchée au-dessus d’un bassin turquoise est occupée par une blonde au maillot de bain rouge. Son copain prend des photos, ça dure des heures tant pis je ne prendrai pas la balançoire vide au-dessus du lac bleu….

fullsizeoutput_16a2

La foule commence à arriver, nous redescendons par un autre chemin en s’arrêtant, souvent, pour admirer le spectacle qui s’offre à nous…

fullsizeoutput_16b0

Les couleurs des chutes passent du bleu très pâle au bleu – vert en passant par toutes les teintes de turquoise. A priori c’est une roche calcaire qui est à l’origine de ce phénomène mais honnêtement là on n’a pas envie de savoir le pourquoi du comment, c’est juste beau…. (attention c’est beaucoup moins joli à partir de la saison des pluies soit d’avril à octobre)

fullsizeoutput_16ac

Nous terminons notre séjour par un tissage d’éventail en bambou grâce au blog des C’est quand qu’on va où, une autre famille voyageuse que nous croisons sans voir depuis quelques temps maintenant…. L’activité est sympa, c’est difficile à manier le bambou, mais les minots sont contents. Ock Pop Tok est une association d’aide au développement des femmes axée autour du tissage. Leurs ateliers sont un peu cher mais on participe aussi au financement de l’asso.

Prochains arrêts: Vang Vieng et Vientiane

 

 

6 commentaires sur “Laziness in Luang Prabang

  1. Toujours aussi belles les photos de votre blog et les commentaires si agréables à lire.
    Demain je conduis Céline Freddy Louna et Nino à l’aéroport pour vous rejoindre.
    Je me fais une joie de savoir qu’ils vont partager cette belle aventure avec vous.
    Je vous embrasse très affectueusement tous les quatre.

    J'aime

    • Bonjour Mireille,

      Je prends 2 minutes pour répondre aux commentaires, nous allons bientôt faire un nouveau post (avec une surprise dans le kid’s diary) mais ici tout va bien. Première vraie journée à Bangkok pour la famille, avec visite, ballade en bateau et premiers plats thai ! Tout va bien. On vous embrasse très fort
      Tout le monde

      J'aime

  2. Et la traction oh la la mon père en avait une quand j’étais petite mais elle était noire et je n’en avais jamais vu de rouge!!
    Encore grosses bises

    J'aime

  3. Coucou ! Super ton article 👍 il nous rappelle quelques bons souvenirs 😊 merci pour le clin d’œil sur l’atelier bambou. Les enfants avaient adore aussi ! Et je te rejoins sur un point : vraiment pas si évident que ça le tissage de bambou ! Si vous allez à Vang Vieng, essayez de contacter Loic de Mando Guesthouse, il propose un trip en jeep sur la journee autour de Vang Vieng super sympa ! Des voyageurs que nous avons croisé y sont allés aussi et ont adoré 😊 au plaisir de se croiser « peut etre » un jour 😋 belle suite à vous les voyageurs et bon rétablissement ! Ps : à notre arrivée au Laos, j’ai eu aussi un coup de mou, je me suis soignée avec gingembre frais en tisane, depuis je me promène toujours avec un morceau dans le sac 👍

    J'aime

    • Le gingembre frais j’avais essayé en chine aussi, c’était génial. T’as raison je vais en acheter pour les cas d’urgence ! On a essayé de joindre Loïc mais il était complet… Tant pis 🙂
      On est de nouveau en Thaïlande, là…. on a de la chance Bangkok n’est pas trop polluée 🙂 Amusez-vous bien au Myanmar !! On se suit pas blog interposé et peut être un jour qui sait …
      Elena

      Aimé par 1 personne

      • Coucou ! C’est dommage pour Loic et Vang Vieng, une prochaine fois 😉 nous sommes nous arrivés hier au Lac Inle et nous avons cherché en vain ce matin un vélo pour Jonas pour faire une balade autour du lac. J’avais lu sur ton post que vous en aviez loué, si tu te souviens où je suis preneuse ! Nous sommes la pendant 5 jours et il serait vraiment content d’en faire comme tu peux t’en douter. Pour lily qui a 10ans on a pris un grand et on a baissé la selle au maxi mais pour jonas qui a 7ans, c’est plus difficile… merci pour ton aide 😉 stéphanie

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :