Mission Hue

Dans notre périple du nord au sud du Vietnam, impossible de ne pas nous arrêter à Hué, et ce pour deux excellentes raisons. La première est qu’en qualité d’ancienne capitale impériale, la ville dispose d’une citadelle classée au patrimoine mondial de l’Unesco. La seconde est que nous avions promis à nos derniers visiteurs de réaliser un reportage complet sur la cité impériale qu’ils n’ont pas vue. (Il faut parfois faire des choix difficiles dans un voyage, là on a tous choisi piscine !) Chose promise, chose due. Voici le compte-rendu de nos envoyés spéciaux sous le chaud soleil d’un mois de mai vietnamien.

fullsizeoutput_2b55

Porte d’un des pavillons de la cité

A la recherche de la cité pourpre interdite

L’aventure commence de l’autre côté de la rivière des parfums. Établis dans le quartier routard, nous longeons puis traversons la rivière, avant de gagner la première enceinte et le guichet d’entrée. Appliquant à la lettre une technique maintes fois éprouvée, c’est donc vers midi, sous un soleil de plomb, que nous franchissons la porte Ngo Mon. Il serait superflu de dire que la cité impériale de Hué s’inspire de celle de Beijing. Si l’ homonymie et l’inspiration sont évidentes, l’analogie s’arrête là : d’une taille plus modeste que sa consœur chinoise, la cité impériale est surtout plus récente (1804-1833) et nécessite encore d’importants travaux de restauration malgré ceux inaugurés par l’Unesco en 1990. Enfin, cet ensemble n’est plus complet puisque sur les 150 bâtiments d’origine, seuls 20 ont survécu aux bombardements des guerres d’Indochine et du Vietnam….

IMG_2125

L’entrée du palais impérial

Après le grand portail, nous pénétrons dans une cour qui nous sépare du palais Thai Hoa. C’est ici que les mandarins et les officiels du palais se réunissaient, par ordre de rang, avant les audiences impériales et les cérémonies officielles. Pour s’y retrouver, il suffisait de respecter les bornes. De notre point de vue, ces stèles auraient pu tout aussi bien servir à des parties géantes de saute-mouton. Mais passons.

IMG_2274

Le plan de la cité telle qu’elle était….

Il fait déjà très chaud sur la cour et le soleil est de la partie. Les photos n’en seront que plus belles. En face de nous, se dresse le palais Thai Hoa, ou palais de l’harmonie suprême, où siégeait l’empereur. A l’intérieur, 80 colonnes laquées en « bois de fer » supportent la charpente de l’édifice, couverte de tuiles vernissées et de créatures fantastiques en céramique. Théoriquement, les photos sont interdites. Mais comme la surveillance exercée par les gardiens est tout sauf serrée et continue, ça donne ça.

fullsizeoutput_2c0c

La salle du trône

Cette salle retient d’autant plus notre attention qu’elle est agrémentée de cartes « historiques » sensées venir au soutien des prétentions territoriales du Vietnam en mer de Chine.

Petite incartade d’analyse critique et de géopolitique…

Pour faire court les Paracels sont un archipel de petites îles situées en mer de Chine et revendiquées par la Chine et par le Vietnam. Chacun ayant des arguments réels mais manipulant à qui mieux mieux cartes et « sources » historiques afin de légitimer ses revendications… Sans rentrer dans le détail, les cartes affichées dans ces lieux sont surprenantes de mauvaise fois, ce n’est pas la première fois au Vietnam (ou en Chine d’ailleurs) mais quand même … les Paracels…. honnêtement … y a pas de pétrole, pas de gaz et la Chine occupe ces îles civilement et militairement depuis 2013…. Il n’y a que le Vietnam (du sud) pour y voir (encore) un enjeu national.

IMG_2177

Carte française et carte soi-disant chinoise écrite en partie en français montrant ou ne montrant pas les îles Paracels et grâce auxquelles le Vietnam en conclut sa souveraineté ??!!!

Mais revenons à notre visite. Derrière le palais Thai Hoa s’ouvre une nouvelle cour, bordée au nord par les « salles des mandarins », vastes galeries et salles couvertes enserrant un espace en cours de rénovation. C’est dans cet espace que se trouvaient les bureaux et les vestiaires des mandarins du palais.

fullsizeoutput_2c21

Les superbes portes de bois, rouges

Nous poursuivons plus avant vers l’ancien cœur de la citadelle, la cité pourpre interdite dont, malheureusement, presque rien ne subsiste sauf la salle de lecture de l’empereur entourée d’escaliers dragons (d’époque) et tortues buissons (pas d’époque)…

En longeant les douves vers l’ouest, nous découvrons la résidence Truong San et son ravissant jardin. Ce palais et la résidence Dien Tho, située au sud, ont principalement servi à héberger les reines-mères de la dynastie de Nguyên (1802-1945). Ce sont de jolis pavillons situées derrière de magnifiques « portes » restaurées et entourés de jolis jardins et de pièces d’eau qui nous rappellent fortement la Chine… (oups)

En poursuivant toujours plus au sud, on trouve le temple To Mieu qui abrite les 9 urnes dynastiques consacrées aux souverains de la dynastie. Là, nous n’avons pas de photo car la chaleur et la faim nous ont fait préférer une petite glace – bien méritée (toujours ces choix cornéliens inhérents au voyage !) . Avant de quitter l’enceinte de la cité, nous immortalisons ce dernier souvenir qui pourrait nous laisser perplexe si nous n’avions pas déjà souvent observé chez nos amis du Sud-est asiatique, une certaine propension à la sieste à toute heure et en tout lieu.

fullsizeoutput_2c17

Le reste de Hué

Si la cité impériale mérite incontestablement toute l’attention des voyageurs, elle offre également quelques visites proches comme la pagode Thien Mu ou les tombaux impériaux de Tu Duc, Minh Mang et Khai Dinh. Mais parfois la culture cède le pas devant ce concept anglo-saxon chevauchant en croupe du voyageur depuis longtemps loin de chez lui – et difficilement traduisible – de chill. Alors, oui, nous chillâmes. Et force est de constater que Hué est pleinement dotée de lieux adéquats.

Nous y découvrons également nombre de choses étonnantes et inattendues. Notamment, que Anne Hidalgo a beaucoup à apprendre des Vietnamiens qui ferment les rues aux voitures les soirs de week-ends, que la toile camouflage peut servir de tissu d’ameublement, que la cuisine locale propose une délicieuse spécialité de porc finement croustillant, qu’un bon restaurant est parfois difficile à distinguer d’un restaurant à touristes sur Tripadvisor ou que la bière Huda n’est vraiment pas bonne.

Enfin, Hué est le point de départ de notre dernier voyage de nuit en train. Pour nous, l’aventure du rail se poursuivra désormais de jour et bien moins fréquemment. Alors ce n’est pas sans une certaine émotion que nous déplions, une dernière fois (a priori), nos draps de couchage. Une bonne nuit de sommeil avant de gagner notre prochaine destination : Mui Ne et ses dunes géantes.

IMG_2107

5 commentaires sur “Mission Hue

  1. Comme toujours, de magnifiques photos, sans parler des textes ! Mais aujourd’hui, ils reveillent aussi de nombreux souvenirs, car j’avais eu l’occasion de m’arrêter 24h à Hué, il y a une dizaine d’année lors d’un voyage professionnel… Merci à vous 4 de partager votre incroyable aventure !

    Aimé par 2 personnes

    • Hello ! Ça fait plaisir d’avoir de tes nouvelles ! Tout va bien en Bretagne? En tous cas on a adoré notre séjour au Vietnam. Il ne nous reste que quelques jours avant de nous envoler pour la Malaisie et on est très en retard dans le blog mais on avance, on avance :-). Merci pour les compliments surtout pour les photos venant de toi ça fait très plaisir :-). Gros bisoux à vous 3. On vient vous voir au retour !

      J'aime

  2. Que c’est magnifique merci encore de nous faire rêver de la sorte et bonne continuation à vous quatre pour cette merveilleuse aventure.
    Je vous embrasse très fort.
    Mireille

    Aimé par 1 personne

    • Merci Mireille, de grosses bises de nous 4 en espérant que le printemps apporte un peu de chaleur à Paris (on veut bien vous en donner, on a très très chaud ici !)
      Elena et Alex

      J'aime

  3. Ping : En suivant la route de la réunification | No School Today

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :