Vietnam – le pire : Scooter et noix de coco

Pas facile de worstoffer au Vietnam surtout après ce qui est sans doute un de nos plus beau Best of. Mais l’exercice doit être fait, il faut donc s’y atteler… Avant de plonger au cœur du coté obscur de la force vietnamienne, un petit avant-propos. Le Vietnam avec tous ses côtés sympathiques, reste une dictature. Dictature communiste c’est à voir, à visage humain peut être, mais dictature quand même. On a tendance à l’oublier car la pression ne se ressent pas en tant que touriste (contrairement à la Chine par exemple) et qu’il est difficile d’avoir des informations sur ce qui se passe dans le pays (contrairement au Myanmar, à l’Inde ou à la Thaïlande). Il n’y a pas d’élections libres, la répression et l’emprisonnement des militants pacifistes est toujours de mise, l’embrigadement a lieu dès le plus jeune âge avec la visite obligatoire à l’Oncle Ho, l’histoire est détournée, arrangée, mise en scène, bref il y a bien un réel coté despotique au Vietnam. Et pourtant comme partout, les choses changent doucement, mais sûrement. D’ailleurs les vietnamiens sont tellement conscients de ce changement qu’ils utilisent la plastique communiste comme un produit marketing… C’est un signe. Nous n’avons en effet jamais vu en Chine de sous-verre Mao, ni de portrait du roi thaïlandais sur une tasse thé à Bangkok. (BKK is not London my dear!)

fullsizeoutput_278d

Mais revenons à notre bon vieux Worst Of et penchons nous sur ce qui peut vraiment embêter le voyageur (c’est du second degré hein..)

Scooterland

Le deux roues motorisé est roi dans de nombreux pays d’Asie, au Vietnam il règne en seul maître. Le scooter est partout, sur les trottoirs, dans les halls des hôtels, en vitrine, sur la route en sens contraire, devant les scènes de concerts, partout, partout, vraiment partout !

Alors bon, un scooter c’est pratique. Quand le feu est vert il passe, quand le feu est rouge il passe aussi, mais de toutes façons y a pas beaucoup de feu alors il fait ce qu’il veut. Il est free le scooter ! Il double à droite, à gauche et s’il n’y a pas de place peu lui chaut, il monte sur le trottoir. Il faut reconnaître que le scooter vietnamien ne roule pas trop vite, en tant que piéton il est donc possible de développer l’art de traverser « vietnam style » : on avance doucement mais fermement au milieu de la circulation, sans peur des scooters qui vous passe devant ou derrière. C’est le karma de toutes façons:-)

Le scooter ne sert pas seulement à dépasser les automobiles, il sert à transporter son conducteur et sa tasse de café au lait en priorité, mais aussi le conjoint, les enfants, les sacs de courses, des briques, des casseroles, de la tôle ondulées, des cartons, des barres de fer etc. Le scooter étant le meilleur ami du, de la vietnamien(ne), il devient l’allié de tous les travailleur(euse)s : cadres, vendeur(euse) fleuristes, marchand(e) de saucisse, plombier(ère), maçon (je ne connais pas le féminin du mot maçon mais je chercherai) etc.

IMG_2841

Mais il y a mieux, le scooter ne sert pas seulement à se déplacer, il peut se transformer tel la batmobile afin de pourvoir à tous les besoin de son, sa propriétaire : étal de marchant ambulant ou lit pour la sieste, garde bébé ou marche pied … Bref un scooter c’est magique, (sauf quand on est piéton).

Et tout aura un goût de Noix de Coco

Selon nous, s’il y avait une seule chose à bannir au Vietnam, c’est… la noix de coco. Non mais vraiment ! Les vietnamiens ont une tendresse trop coupable pour le sucre : dans le café, avec le lait et le sirop, dans les jus de fruits (si si même dans les jus de mangue), voir sur les frites ! Et quand ils ne mettent pas de sucre ou en plus au cas où le mélange serait trop fade, il y a la Noix de Coco.

Le café vietnamien et son goût de noix de coco pourrait a lui seul justifier un long pamphlet. C’est un fait. Il est parfois buvable, parfois amer, trop cuit, épais ou clair comme de l’eau, il est souvent au lait, parfois avec du miel dedans voir du collagène???? mais il A TOUJOURS GOÛT DE NOIX DE COCO. Nous qui prenons notre café noir, sans sucre, la noix de coco on a du mal. Surtout qu’il n’y a pas que le café qui a un goût de coco mais aussi le pain, le jus d’orange, les glaces bref… la noix de coco est à l’alimentation ce que le scooter est à la personne : indispensable.

2 commentaires sur “Vietnam – le pire : Scooter et noix de coco

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :