Après notre périple thaïlandais, nous avions rendez-vous avec l’un des plus éminents « wahou » de notre tour d’Asie, le temple d’Angkor Vat. Mais surprise, tout autour de l’illustre complexe s’étend un pays discret et attachant, loin de son passé douloureux : le Cambodge. Coup de foudre garanti, incrédules ne pas s’abstenir. Lire la Suite

Pas d’avion ni de train dans ce beau pays mais 1745 km tout de même

  • 4h30 de bateau (entre Sihanoukville et Koh Ta Kiev puis Koh Rong Sanloem)
  • 13h30 de bus
  • 6h30 de mini bus pas VIP
  • 10h45 de voiture ou Jeep
  • et aussi de la marche, de la barque, du tuk-tuk …

Lire la Suite

Ou comment traverser le Cambodge du Sud-ouest au Nord-est au gré des (fantasques) transports locaux. Ici, la route est reine et se décline sous toutes ses formes, depuis la piste cahoteuse jusqu’à l’expressway asphaltée. Pour autant c’est au Cambodge que nous aurons le plus recours à la voiture (avec chauffeur), l’offre de transports en commun étant parfois … hasardeuse. Lire la Suite

« Regarder du bon côté », c’est un peu le sujet récurrent de nos derniers articles mais depuis nos séjours sur les îles Cambodgiennes, nous mesurons toute la portée de cette maxime des Monty Python. Les plages paradisiaques d’Asie du sud-est font généralement l’objet de deux types de commentaires en mots et en images, selon le coté de la force qu’occupe son auteur(e). Lire la Suite

Angkor, what else?

L’évocation de la cité d’Angkor éveille souvent chez le voyageur dans l’âme, le mystère et l’inconnu, le désir presque atavique de revivre ces grandes aventures qui furent celles des archéologues du début du 20eme siècle. Un peu d’Indiana Jones sommeille chez ces rêveurs a la recherche d’un temple dont l’unique malédiction serait de nous faire oublier le quotidien pour nous projeter dans un monde fantasmagorique fait de temples sacrés et de statues votives.

Lire la Suite

Même le meilleur des séjours ne saurait être parfait. Et malgré la passion que nous avons pour ce pays, il faut admettre que quelques désagréments (voire de vrais coups-de-gueule) ont émaillé notre périple thaïlandais. Incontestablement, pendant les dix années qui ont entrecoupées nos deux séjours, le pays s’est développé et le niveau de vie de la population s’est clairement amélioré. Est-ce cela qui a rendu les Thaïs moins serviles sympathiques que par le passé selon certains touristes ? Rien n’est moins sûr. Mais si la situation a clairement évolué notamment sous l’influence considérable du tourisme, elle a mis en relief quelques zones d’ombre. Revue de détail à la façon festival de Cannes Gérards du cinéma. Lire la Suite

Petite série d’articles en retard avant notre départ prochain pour la Malaisie…. Revenus en Thaïlande dix ans après notre premier séjour et en plus grand nombre, nous étions confiants et impatients. Des copains devaient venir nous voir, un programme alléchant nous attendait, nous n’avions que de (très) bons souvenirs de la Thaïlande. Bref, tous les ingrédients d’un succès étaient réunis. La Thaïlande ne nous a pas déçus ! Aperçu sans ordre chronologique. Lire la Suite

Ce n’est pas qu’on devient feignant, quoique… mais comme nous avons inséré le Laos entre deux bouts de Thailande, c’est plus simple ainsi.

3396 km environ

  • 2h d’avion (A/R à Koh Samui)
  • 15h de train (Vientiane – Bangkok et Bangkok – Ayutthaya)
  • 14h de bateau (Huay Xai jusqu’à Luang Prabang)
  • 22h15 de bus
  • 9h de mini bus pas VIP
  • 14h de mini van VIP
  • 2h45 de voiture ou Jeep
  • et aussi de la marche, du Kayak, du Radeau …

Lire la Suite

Bangkok, la capitale trépidante de la Thaïlande exerce un indéniable attrait sur nous. Sans doute est-ce la raison pour laquelle nous y sommes restés plus de deux semaines en tout …. Cependant il est toujours un moment dans le voyage où il faut se dire au-revoir…. Notre dernière nuit à Bangkok nous la passerons au 64ème étage de la Lebua State Tower, sur la plus haute terrasse de Bangkok. Le restaurant, bon et cher, est tenu par un chef français mais on vient surtout ici pour la vue qui est simplement…. époustouflante ! Et puis ce soir c’est une occasion spéciale, nous fêtons un anniversaire ! Lire la Suite

Un voyage, des voyageurs…

Le voyage est une aventure. Pour chacun, à sa mesure, à son rythme, le voyage représente un pas vers l’inconnu. Lâcher prise, attendre, se perdre, être émerveillé ou déçu, s’étonner toujours, vivre au tempo des autres, attendre encore et marcher, rouler, voler…. se laisser surprendre enfin, comme l’enfant qui ferme très fort les yeux devant son cadeau pour retarder un peu le moment de voir si celui-là est aussi beau que dans ses rêves…   Lire la Suite

« The journey, Not the destination matters… » Eliott aurait pu écrire cette phrase à propos du Laos. C’est un pays dans lequel il fait bon être, se promener, voyager. Plus lent est le voyage, meilleur il est. Naviguer sur le Mékong est ainsi probablement le meilleur moyen de voyager au Laos, lentement, en perdant la notion du temps…. Les slow boat version populaire offrent des sièges et de l’eau chaude à mettre dans les noodles, pas de fenêtres mais des touristes qui font, comme nous, Huay Xai – Luang Prabang en deux jours, et des locaux qui s’arrêtent dans des villages cachés au bord du Mékong…. Lire la Suite

Finalement pas grand chose à dire dans le worst of. Le Laos est un pays pauvre qui dispose dans le nord de routes goudronnées (faites par les Chinois pour l’exploitation du bois et des mines du nord). C’est avec l’Inde, le seul pays dans lequel nous ayons vu une mendicité « active » (où les gosses vous demandent des sous jusque dans les restaurants) mais uniquement à Vientiane. A priori des gamins des campagnes qui viennent lorsque la récolte est finie… C’est en tous cas ce que disent les gens du coin…. Lire la Suite