Vientiane, last stop

Nous sommes toujours en retard sur le blog, mais là nous avons une bonne excuse, nos amis nous ont rejoint pour quinze jours. Des vacances dans le voyage, une parenthèse qui réjouit les enfants et les grands …. Je profite d’un moment de calme pour enfin écrire quelques mots sur notre dernière destination au Laos. En fait nos deux dernières destinations puisque après avoir posé nos sacs à Luang Prabang, nous avons fait un court arrêt à Vang Vieng, ancienne ville de fêtards devenue ville de « plus tout à fait routards » Lire la Suite

Laziness in Luang Prabang

Notre voyage sur le Mekong s’achève à Luang Prabang, où nous avons décidé de poser (à nouveau) nos valises pour quelques jours. Après avoir longtemps hésité en effet nous avons décider de ne faire au Laos que trois arrêts… prolongés… victoire de la paresse sur la frénésie voyageuse. Les routes qui tournent (trop), les minibus, la configuration du pays et notre rendez-vous à Bangkok auront eu raison de notre envie de s’enfoncer plus en avant dans les terres …. nous nous rattraperons au Cambodge. Lire la Suite

Après ces quelques jours de repos dans notre nid de Marsupilamis, nous quittons pour quelques jours la Thaïlande afin de rejoindre le Laos. Deux semaines seulement dans le nord du pays, nous avons en effet rendez-vous à l’aéroport de Bangkok le 17 février à 9h15… En attendant c’est par le pont de l’amitié que nous traverserons le fleuve qui sépare les deux pays voisins. La frontière se passe en douceur contrairement à ce que laissait présager nombre d’informations en ligne. Pas de tentatives de corruption sur nos personnes (ils ont vu tout de suite à qui ils avaient à faire), 30$ en liquide, un joli visa, un coup de tampon, un million et demi retiré à la banque (ce sont des kip rassurez-vous, ça fait 150 euros) et Sabaidee ! Lire la Suite

Bamboo Nest

Depuis quelques temps tenir le blog demande plus d’efforts, nous sommes donc moins assidus. Il faut dire aussi que nous privilégions de plus en plus les escapades à l’intérieur du voyage. S’échapper loin de tout, loin du monde, loin d’Internet devient une nécessité au fur et à mesure que s’écoulent les mois de baroude. Peut-être un effet secondaire de l’Inde…. Nous avons donc revus certains de nos plans de manière à intégrer ces nouveaux projets. C’est une des choses les plus fabuleuses dans le voyage, cette possibilité quasi infinie de modifier ses plans selon ses désirs, de suivre ses envies…. Lire la Suite

Ah la Thaïlande, ce pays si facile, si paisible…. De vraies vacances pour nous, qui nous ont fait prendre un peu de retard sur ce blog. On se rattrape tout de suite avec un premier article sur Kamphaeng Phet et Chiang Mai en Thailande. Nous avions quitté le Myanmar après nos bat’ventures près de Hpa-an. Une nouvelle frontière terrestre à traverser et un nouveau coup de tampon sur nos passeport, nous voici en Thaïlande, à Mae Sot pour être précis. Un passage en douceur sous un grand soleil ! Lire la Suite

Pas grand chose à dire dans la rubrique du pire, parce que le Myanmar c’est très sympa et plutôt facile comme destination. Mais comme on a un article à faire, on en a quand même trouvé deux (non on ne parlera pas ici de la situation politique au Myanmar, d’abord parce qu’on a déjà fait l’article sérieux et puis on veut pas d’ennui avec la police politique)… Lire la Suite

Comme à chaque fois, nos endroits; adresses et activités préféré(e)s. Le Myanmar est un pays relativement facile à visiter, la communication n’est pas toujours facile mais quelques mots d’anglais et de myanmarais suffisent pour se faire comprendre pratiquement partout. Le voyage nous a paru bien facile comparé à l’Inde et nous avons particulièrement apprécié les courts trajets entre les villes (7h à 8h en moyenne) par des modes de transport plutôt ponctuels et variés : train, bus, bateau, voiture…. Lire la Suite

3480 km environ (dont la moitié pour venir en avion depuis Chennai)

  • 4h45 d’avion
  • 18h30 de train
  • 12h de bateau
  • 26h20 de bus
  • 3h30 de voiture
  • et aussi de la marche, de la barque (les fameux long tail boat) et du vélo….

 

Carte réalisée à l’aide du site https://planificateur.a-contresens.net

Pour accéder à notre carte et voir le détail c’est ici : le Myanmar

 

Hpa-an est située au sud est de la Birmanie, dans l’Etat de Kayin (ou état Karen) qui longe la Thaïlande. Les Karens constituent la deuxième minorité du pays (qui en compterait 135 quand même) soit environ 5 millions de personnes (10% de la population). Leur particularité? Leur combat contre l’armée birmane qui s’est prolongé de 1984 à 2012, date du cessez-le-feu, une des plus longues guerre civile d’Asie, entrainant un exode massif vers des camps de réfugiés thaïlandais. Lire la Suite

6 months

Six mois aujourd’hui que nous parcourons les sentiers, les rivières et les lignes de chemin de fer à travers l’Asie. Six mois de vie à quatre, 24h sur 24 dans des mondes inconnus, au contact de populations diverses, de cultures… différentes, de langages que nous ne comprenons pas. Six mois de paysages bouleversants et parfois enchanteurs, de petits villages en grandes villes, de bidonvilles miséreux en palais au front audacieux (#JoachimdB).

Six mois de nuitées, souvent bonnes.

IMG_0558

Dans des hôtels parfois un peu poupouilles comme dans de charmantes guesthouses, à la belle étoile dans le désert ou sous une tente tibétaine, dans la jungle ou au bord de la mer. Trop de nuits en trains, une dans une gare et deux dans un palace… les nuits se suivent et ne se ressemblent pas, les transports non plus d’ailleurs…

23 300 kms parcourus grâce aux moyens de transports les plus divers : pieds, vélos, barque, dromadaire, avion, bus, train, jeep et voiture. Soit un peu plus de 476 heures de transports sans compter les heures de marche à la découverte des villes et des campagnes et les dizaines de trajets en tuk-tuk, jumbo (mi-moto mi-tracteur mi-camionnette) et autres taxis.

Six mois de découvertes culinaires

fullsizeoutput_49b

Découvertes plus ou moins épicées (souvent plus que moins) et quelques recettes que nous tenterons de reproduire à notre retour (les wonton et les œufs à la goannaise ).  Une expertise en matière de Dahl et de Massala bien que l’envie nous soit aujourd’hui un peu passée. Nous avons aussi approfondi notre connaissance du « quipique », non ça ne pique pas toujours pareil ni au même endroit, parfois c’est au bout de la langue, parfois au fond de la gorge, voire jusque dans les oreilles (véridique). Parfois ça pique mais parfois ça brûle aussi. Vu les difficultés à obtenir quelque chose de non épicé, et notre période végétarienne en Inde notamment, la famille a développé un amour désormais immodéré de l’œuf sous toutes ses formes (au plat, bouilli/frit, révoltés, sunny side…) et du fried rice. Des centaines de litres d’eau consommés, une moyenne de deux repas par jour (personne n’a grossi durant ce voyage #parentsindignes).

20180106_190013

Une jolie collection d’étiquettes de bières (pour nous) et de capsules (pour les mises des enfants au poker) (#IloveTiger). On l’avoue, une idylle avec certains aliments « sauveurs-de-vie » : les Pringles (base de notre alimentation en Chine), les biscuits Marie (base de notre alimentation en Inde) et les cranberries séchées (base de notre alimentation tout court).

Six mois de santé de fer

fullsizeoutput_69c

Quelques jours d’intoxication alimentaire pour trois d’entre nous mais rien de très grave, une poussée de fièvre et des boutons bizarres pour le quatrième. Quelques piqûres de moustiques mais finalement ce sont les puces qui nous embêtent le plus, elles semblent vouloir nous suivre durant tout notre voyage !

Six mois de rencontres mémorables.

Parfois touchantes, quelquefois drôles ou désarmantes, malgré la barrière difficilement franchissable du langage. Des photos par millier, nous ferons le tri plus tard…

Des souvenirs évidemment, de ceux qu’on achète, bracelets qui ornent les poignets des enfants et babioles qui alourdissent nos sacs faute de service postal fiable… (vivement la Thailande). Les souvenirs les plus précieux sont évidemment ceux qu’on ne voit pas (#lieucommun). Parmi ceux-là, nos préférés sont les petites phrases devenues récurrentes qui ponctuent nos journées : « Ce n’est pas exquis ! », « Pourquoi…. parce qu’il le peut », « Mais bon, il parait qu’ils sont bons » (…), mais ce sont aussi des moments de fous rires, de pétage de plombs, de musique à fond en sautant sur les lits, de batailles d’oreillers. Enfin, voyager avec des enfants c’est aussi profiter de leurs expressions que l’on a commencé à noter parce que franchement ça nous a bien fait rire. Nous vous laissons imaginer dans quelles circonstances ont été prononcées les phrases suivantes :

« T’es en train d’écraser la tête de mon conseiller !«

« Je sauve tes artères«

« Je suis le Messie«

« Dark Vador sent la croquette«

 

Six mois de lecture et de jeux.

Nos liseuses sont une des choses les plus précieuses que nous transportons, elles aident à poser les esprits lorsque nécessaire, à faire passer les longs trajets en train, à s’endormir le soir et à se réveiller le matin. Des centaines d’heures de lecture cumulées, des dizaines de livres dévorés et un vaste monde imaginaire où se retrouvent très (trop) souvent les dieux de l’Antiquité (avec quelques inventions notables : Hestia la déesse de la pizza et Aphrodite la déesse du Mascara).

20171223_210955

Nous avions mis dans nos bagages des cartes, un uno et quelques autres jeux pour agrémenter les longues heures d’attente. Aujourd’hui les minots peuvent jouer à plus d’une dizaine de jeux différents avec  52 cartes : ils ont appris le Tacos auprès d’un couple d’Américains, le Dzutpati chez les Tibétains, le Shithead avec des Allemands, on leur a appris le Poker et le Blackjack et ils ont inventé la Roue….

 

Six mois d’harmonie familiale ou peu s’en faut.

Nous nous étions préparé à devoir gérer moultes crises rapport à la promiscuité forcée et à l’éloignement de nos terres. En fait, à notre surprise, ces moments là sont très rares. Quelques coups de blues, un peu de grognognitude parfois, une pincée de vraies engueulades mais pas plus, voire moins qu’à la maison, au final ça se passe … plutôt bien (Dans l’harmonie d’une chaine d’amououour, c’est l’histoire de la vie tout ça). Les enfants sont encore plus complices qu’auparavant, leurs jeux communs se sont multipliés et chacun fait des efforts pour jouer aux jeux de l’autre. Dormir toutes les nuits tous les quatre ensemble les ravit (ça va être dur le retour…).

fullsizeoutput_105d

Même l’école n’est plus vraiment un problème aujourd’hui bien que l’enthousiasme et la concentration ne soit pas toujours au rendez-vous et que notre patience soit parfois mise à rude épreuve…

Et maintenant? Ces 6 mois passés étaient sans doute les plus difficiles. La Chine puis l’Inde sont des pays dans lesquels voyager peut s’avérer très long et très fatiguant. Le Myanmar est une bonne transition, pays plus petit, plus cool mais aux infrastructures touristiques peu développées. La suite c’est que du bonheur : Thaïlande, Laos, Cambodge, Vietnam, Malaisie et Indonésie, les copains qui viennent nous voir (J-31 pour les premiers, on vous attend ) et surtout la plage, la plage, la plage…

C’est allongé sur nos lits, épuisés par le long trajet de 20h qui nous a mené de Nyaung Shwe à Hpa An, que nous rassemblons nos (dernières) forces pour écrire cet article. Certes ce n’est pas notre premier voyage de nuit et nous devrions être habitués. Mais il faut bien reconnaitre qu’entre les routes défoncées du Myanmar, les néons du bus qui s’allument toutes les 2 heures pour des raisons inconnues, les psalmodies bouddhiques dès 7h du matin et la musique pop qui précède la dernière télé-novela birmane, difficile de dormir. Les enfants eux ont l’air bien reposés puisqu’ils jouent aux koalas dompteurs de tigres sauvages debouts sur les lits… Lire la Suite

Mingalaba

Si notre première journée en Birmanie a été consacrée au repos des troupes (voir article précédent),  depuis huit jours nous nous sommes lancés à la découverte du pays aux milles pagodes, sur les traces d’illustres prédécesseurs: Kipling, Orwell et Bob Morane. Durant ce court séjour (le visa est de 28 jours seulement) nous visiterons  Yangon Bagan Mandalay, le lac Inle et Hpa An au rythme lent des bateaux et des bus de nuit. Lire la Suite